Accueil » PobRun

Étiquette : PobRun

Les outils numériques au service de la pédagogie

Emmanuelle utilise des tablettes dans sa classe de maternelle depuis plusieurs années, et un TNI depuis peu. Elle expérimente, explore, apprend, se perfectionne, et aime échanger sur ses découvertes et toutes les possibilités pédagogiques qu’offrent l’usage du numérique en classe.

La semaine dernière, elle nous a amicalement reçus à l’école Sainte-Thècle à Chamalières (Puy de Dôme) et a bien voulu répondre à nos questions.

 

393401_108975712556176_841685349_n Quand as-tu commencé à utiliser des tablettes en classe ?

Il y a 6 ans (2012).

 

393401_108975712556176_841685349_n Comment sont-elles arrivées dans ta classe ?

Il y avait une dynamique dans l’école de passer au numérique, dynamique impulsée par la directrice : classe mobile, TNI. Ma collègue et moi-même pensions que les tablettes seraient plus adaptées pour notre pratique, en classe de maternelle.

 

393401_108975712556176_841685349_n Te souviens tu de ta première séance ?

Je  me souviens que je n’avais que deux tablettes, je pense que c’était un travail de numération avec l’application 10 doigts de Marbotic, ou un livre numérique avec Bookcreator pour présenter la mascotte.

 

393401_108975712556176_841685349_n Combien y-a-t il de tablettes dans ta classe ?

Aujourd’hui j’ai 6 tablettes Ipad (de générations diverses) et 1 Ipad mini (perso).

 

393401_108975712556176_841685349_n As-tu des applications préférées que tu utilises avec les tablettes ?

Dans mon top 10, il y a Bookcreator, Tinytap, 10 doigts de Marbotic, Bitsboard, Photobook, et je valide E.Combrez, Explain Everything, Imovie, Sparkvideo, la magie des mots (et tant d’autres ! Mais il faut faire un choix !!).

 

393401_108975712556176_841685349_n Quelle est la réaction des parents ? 

Un peu de méfiance d’une minorité au départ, mais depuis il n’y a plus aucun souci car les parents se sont rendus compte de la plus-value dans les apprentissages de leurs enfants.

 

393401_108975712556176_841685349_n Aurais-tu un exemple concret d’utilisation de la tablette qui aurait apporté un vrai « plus » pédagogique ?

Dans l’ensemble, les exercices que je peux créer et qui me permettent de mettre en place un atelier autonome, car la tablette permet aux enfants d’avoir la validation de leur travail. La tablette me permet également de différencier le travail.

 

393401_108975712556176_841685349_n Quels sont les points forts de la tablette ? Y a-t il des pièges à éviter ?

Autonomie, différenciation, le fait de pouvoirs sonoriser les images, enregistrer, prendre des photos facilement et recommencer immédiatement si le résultat ne convient pas, partager avec les parents et coopérer (avec certaines activités, je laisse aussi les enfants à plusieurs).

Je ne vois pas de pièges à partir du moment où l’usage de la tablette est réfléchi et intégré dans notre pédagogie. C’est un formidable outil, mais ce n’est pas lui qui fait la pédagogie, il m’aide juste à mettre en place la pédagogie qui me semble adaptée à mes élèves.

Il en est de même avec le TNI, je débute mais je formule la même chose : les outils numériques sont au service de la pédagogie.

393401_108975712556176_841685349_n Pour terminer, aurais-tu quelques conseils à prodiguer aux enseignants qui veulent se lancer ?

Se lancer à plusieurs, échanger c’est plus motivant, et c’est en faisant qu’on apprend !

 

Merci Emmanuelle.

 

Des tablettes en classe pour un enseignant passionné

Laurent Lafarge utilise des iPads dans sa classe de maternelle depuis plusieurs années, il explore toutes les possibilités pédagogiques qu’offrent l’usage du numérique en classe.

En cette fin d’année scolaire, il nous a amicalement reçus à l’école de Lamothe (Haute-Loire) et a bien voulu répondre à nos questions.

Ecole-Lamothe-2015-Maternelle

393401_108975712556176_841685349_n Quand as-tu commencé à utiliser des tablettes dans ta classe de maternelle ?

En novembre 2011.

 

393401_108975712556176_841685349_n Comment sont-elles arrivées dans ta classe ?

Suite à mon arrivée à l’école de Lamothe (Haute-Loire), la Mairie m’a accordé 1000 euros pour acheter 2 iPads mais je ne savais absolument pas où j’allais, le « cloud » m’était totalement inconnu à ce moment-là. On m’a demandé si je souhaitais un TNI (Tableau Numérique Interactif) mais j’ai tenté l’expérience des tablettes.

 

393401_108975712556176_841685349_n T’intéressais-tu à l’informatique auparavant ?

Avant, je me débrouillais assez bien avec des logiciels de traitement de texte et de présentation de cours. Ayant fait partie du projet des « 1001 visioconférences » en 2009, j’avais déjà utilisé un logiciel de TNI.

 

393401_108975712556176_841685349_n Te souviens tu de ta première séance ?

Ma première expérience s’est faite dans la classe de PS1/PS2/MS/GS. Le matériel employé consistait en un vidéo projecteur que je devais placer sur une table et un tableau blanc sur roulettes. Alors que la tablette était connectée à la prise VGA du vidéo projecteur, les élèves devaient associer les différentes écritures des chiffres allant de 1 à 6. Les élèves ont adoré et m’ont demandé aussitôt s’il y aurait une autre fois !

 

393401_108975712556176_841685349_n Combien y-a-t il de tablettes dans ta classe ?

Aujourd’hui, j’utilise 6 iPads qui vont également en GS/CP tous les matins. De plus, les tablettes servent à l’enseignement de l’anglais au CE et au CM.

Tablettes-classe-Marbotic

 

393401_108975712556176_841685349_n As-tu une méthode particulière pour construire une activité mettant en oeuvre les tablettes ?

J’essaie de numériser les activités classiques de la classe. J’ai recréé le boitier d’écriture, les abaques et la boîte à compter qui sont très utilisés en Maternelle. Avec les tablettes, on peut multiplier les activités puisque les élèves ne perdent plus de temps à découper et coller. De plus, les photocopies deviennent inexistantes.

 

393401_108975712556176_841685349_n Quelle est la réaction des parents ? 

Les parents étaient ravis d’apprendre que leurs enfants utiliseraient les tablettes, la technologie du moment (je tenais absolument à ce que les élèves emploient les outils de dernière génération). Par contre, ils m’ont demandé si l’école financerait les commandes de tablettes auprès du Père Noel !

 

393401_108975712556176_841685349_n Aurais-tu un exemple concret d’utilisation de la tablette qui aurait apporté un vrai « plus » pédagogique ?

Lors du travail par 2 avec la tablette, il y a toujours un élève pour indiquer les erreurs éventuelles de son camarade. Chose que l’on ne retrouve pas quand chaque élève est devant sa fiche. Le travail sur tablettes est plus collaboratif.

 

393401_108975712556176_841685349_n Quels sont les points forts de la tablette ? Y a-t il des pièges à éviter ?

Les points forts : intuitif, démarrage instantané, l’erreur n’est plus vécue comme une faute, améliorer la différenciation, transport très facile entre les classes.

Les pièges : multiplication des applications qui pose le problème de trouver l’application qui correspond à sa pédagogie.

 

393401_108975712556176_841685349_n Pour terminer, aurais-tu quelques conseils à prodiguer aux enseignants qui veulent se lancer ?

Osez, les élèves seront super motivés ! Mettez un orteil dans la tablette, vous voudrez y mettre votre pied !

 

Merci Laurent.

école-de-Lamothe-43